• ACCUEIL
    • LIVRES
    • OBJETS
    • COLLECTIONS
    • EDITION
    • LIENS
    • ESPACE PRO
    LIVRES
    rechercher
    newsletter
     inscription désinscript.

    Souvenirs de la comtesse de La Bouère, la Guerre de la Vendée, 1793-1796

     

    Au cœur de l'insurrection vendéenne, la comtesse de La Bouëre livre un passionnant récit sur la vie et les moeurs des habitants des Mauges, sur le quotidien des Vendéennes pendant la guerre et sur les ravages des armées républicaines dont elle ne peut oublier les mois de terreur. On trouve à la fin de l'ouvrage le témoignage effrayant, recueilli en 1829, d'un bourreau de la Vendée, simple soldat, sur les atrocités commises par les armées de la Convention.
    Avec ses Souvenirs, la comtesse de La Bouëre a acquis un statut de mémorialiste comparable à celui de la marquise de La Rochejaquelein.

    Réimpression de l'édition de 1890
    384 pages, 14 x 21

    L'auteur : Née en 1770, Antoinette Le Duc épousa Louis-Armand-Modeste Gazeau, comte de la Bouëre (1765-1847). Ce dernier figurait parmi les principaux officiers de l'Armée d'Anjou. Il prit les armes dès le 13 mars 1793, participa aux campagnes du printemps et de l'été, mais refusa de passer la Loire après la défaite de Cholet (17 octobre 1793). Avec Pierre Cathelineau, frère du généralissime, il escorta d'Elbée, blessé, à Noirmoutier, et constitua une Petite Armée dans les Mauges. En janvier 1794, il rejoignit La Rochejaquelein et Stofflet pour contrer les Colonnes infernales. Après la dramatique exécution de Marigny, il rompit avec Stofflet et s'enrôla dans l'armée de Sapinaud. Il déposa les armes après la signature du traité de la Jaunaye, en février 1795. Inquiété lors de la reprise de la guerre, il fut relâché et finit sa vie près de Poitiers. Sa femme, auteur d'intéressants mémoires, lui survécut encore vingt années, et mourut à l'âge de 97 ans.
     


      nouveauté
      en promotion
      coups de coeur

      Site réalisé avec masterboutique, solution de création de boutique en ligne