• ACCUEIL
    • LIVRES
    • OBJETS
    • COLLECTIONS
    • EDITION
    • LIENS
    • ESPACE PRO
    LIVRES
    rechercher
    newsletter
     inscription désinscript.

    L'architecture militaire du Moyen-Age en Bretagne - Arthur de LA BORDERIE

    La première partie de cette étude, préparée pour le Congrès de l'Associa­tion Bretonne à Saint-Malo en 1885, est parue sous le titre Les monuments de l'architecture militaire du Moyen-Age en Bretagne dans le bulletin de l'Associa­tion Bretonne en 1886 (et également sous la forme d'un tiré à part). La suite, annoncée pour 1886, n'est parue en définitive qu'en 1894 dans le même bulletin sous le titre Recueil de documents relatifs aux monuments de l'architecture du Moyen-Age en Bretagne. Cette étude était devenue inaccessible au grand public bien qu'elle soit très souvent citée par les historiens. Elle demeure en effet, un siècle plus tard, une excellente synthèse sur un sujet qui a encore fait l'objet de peu de travaux d'ensemble. Ce livre devrait être apprécié par un large public et en particulier par tous ceux qui s'intéressent aux châteaux-forts bretons.

    Réimpression
    144 pages, 14 x 22.5, défraîchi
    illustrations n&b

    Derniers exemplaires

    L'auteur : Né à Vitré le 5 octobre 1827, Arthur Le Moyne de La Borderie s'intéressa très tôt à l'histoire de la Bretagne , à laquelle il devait consacrer la plus grande partie de sa vie. Il adhéra dès 1846 à l'Association Bretonne, devenant aussitôt secrétaire puis directeur de sa Classe d'Archéologie, jusqu'en 1859, date de sa dissolution par Napoléon III (il devait être en 1872-1873 un des artisans de sa recréation). Entré à l'École nationale des chartes, il en sortit premier de sa promotion en 1852 et devint en 1853 archiviste de la Ville de Nantes, poste qu'il occupa jusqu'en 1859.
    Membre de la Société Archéologique d'Ille-et- Vilaine depuis 1846 (il allait en deve­nir président en 1876), il fonda à Nantes en 1854 la Société Archéologique de Loire-Inférieure et devait aussi devenir par la suite membre de la Société Archéologique du Mor­bihan et de la Société d'Émulation des Côtes-du-Nord. En janvier 1857, il fonda à Nan­tes la Revue de Bretagne et de Vendée qu'il devait diriger durant plus de 30 ans. Il fut un des organisateurs du célèbre Congrès celtique de Saint-Brieuc du 15 au 20 octobre 1867. Il fut aussi en 1877 un des fondateurs de la Société des Bibliophiles Bretons et de l'histoire de Bretagne, dont il resta président jusqu'à sa mort.
    Arthur de La Borderie mena également pendant un temps une carrière politique. Il fut conseiller général d'Ille-et-Vilaine de 1864 à 1871 puis député de ce département à l'Assemblée Nationale de 1871 à 1876.
    Travailleur infatigable, Arthur de La Borderie a publié plusieurs ouvrages mais sur­tout des centaines d'articles, souvent importants, disséminés dans un grand nombre de revues. Son œuvre majeure, plusieurs fois rééditée jusqu'à aujourd'hui, est sa monumentale Histoire de la Bretagne qu'il commença à publier en 1897. Restée inachevée à sa mort, elle fut poursuivie et terminée par Barthélémy Pocquet.
    Arthur de La Borderie s'éteignit dans son hôtel de la Place du Marchix, à Vitré, le 17 février 1901.


    Indisponible

      nouveauté
      en promotion
      coups de coeur

      Site réalisé avec masterboutique, solution de création de boutique en ligne