• ACCUEIL
    • LIVRES
    • OBJETS
    • COLLECTIONS
    • EDITION
    • LIENS
    • ESPACE PRO
    LIVRES
    rechercher
    newsletter
     inscription désinscript.
    Mémoires de Madame de Tourzel, gouvernante des Enfants de France pendant les années 1789, 1790, 1791, 1792, 1793, 1795
    Zoom

    Mémoires de Madame de Tourzel, gouvernante des Enfants de France pendant les années 1789, 1790, 1791, 1792, 1793, 1795

     

    Confidente privilégiée des malheurs de la famille royale, Madame de Tourzel a su dépeindre avec émotion dans ses Mémoires les dernières années de la Monarchie, vues à travers l'entourage du roi, dans une atmosphère mêlée d'espoirs et de craintes. Son extrême dévouement efface même du texte la personnalité de son auteur pour ne se concentrer que sur les enfants de Louis XVI et de Marie-Antoinette. La Terreur la sépara de la famille royale, jetée au Temple et décimée en trois années. Après la chute de Robespierre, Madame de Tourzel se retira avec sa fille près de Dreux jusqu'à la Restauration. Elle put dès lors achever la rédaction de ses Mémoires, « un document historique d'une valeur absolument incomparable », dont la publication, interdite sous l'Empire en raison de la surveillance des proches de la famille royale, n'a pu avoir lieu qu'en 1884, cinquante-deux ans après la mort de son auteur.

    Réimpression de l'édition de 1861
    2 volumes, 280 & 352 pages

    L'auteur : Louise de Croy-Havré naquit à Paris en 1749 au sein d'une famille issue de la haute noblesse. Elle épousa en 1764 Louis du Bouchet des Sourches, marquis de Tourzel et grand prévôt de France, qui fut tué accidentellement au cours d'une chasse en 1786. Devenue veuve, Madame de Tourzel se réfugia dans son château de Sourches, près du Mans, jusqu'à ce que la reine la nommât gouvernante des Enfants de France, fonction jadis enviée, mais devenue périlleuse aux premiers feux de la Révolution. Sa fille Pauline, qui n'était pas encore mariée, l'accompagna à la Cour désertée par l'émigration. Madame de Tourzel resta fidèle à sa charge, même aux heures les plus menaçantes, lorsque la foule égarée envahit le château de Versailles, les 5 et 6 octobre 1789, et lors de la dramatique journée du 10 août 1792.
    La Terreur la sépara de la famille royale jetée dans la prison du Temple et décimée en trois années. Après la chute de Robespierre, Madame de Tourzel se retira avec sa fille près de Dreux, jusqu'à la Restauration. En 1816, Louis XVIII rendit grâce à ses services en lui conférant le titre de duchesse.


      Vous aimerez aussi
       
      Marie-Antoinette aux Tuileries - Thierry DESLOT

      Marie-Antoinette aux Tuileries - Thierry DESLOT

      Les dernières années de la vie de Marie-Antoinette, des journées d'octobre 1789 au terrible 10 août 1792.
      Prix :

      produit coup de coeur
      voir le produit
      nouveauté
      en promotion
      coups de coeur

      Site réalisé avec masterboutique, solution de création de boutique en ligne