• ACCUEIL
    • LIVRES
    • OBJETS
    • COLLECTIONS
    • EDITION
    • LIENS
    • ESPACE PRO
    LIVRES
    rechercher
    newsletter
     inscription désinscript.
    Les prêtres et religieux déportés sur les côtes et dans les îles de la Charente-Inférieure - Isidore-B. MANSEAU
    Zoom

    Les prêtres et religieux déportés sur les côtes et dans les îles de la Charente-Inférieure - Isidore-B. MANSEAU

    Le premier volume de cet ouvrage, intitulé Sous la Terreur, couvre une large période de 1789 à 1795. Témoin d'une époque marquée par les luttes anti-cléricales, l'auteur ouvre son étude par un chapitre au style véhément, sur le rôle des sociétés secrètes dans le déclenchement de la Révolution et des persécutions contre l'Église. Puis il livre ses recherches sur la proscription, les arrestations, les massacres, les déportations vers les pontons de Rochefort, les prisons flottantes, et les autres lieux de détention, l'île d'Aix, l'île Madame, Saintes, les négriers de Bordeaux. L'ouvrage s'achève par la fin de la Terreur à l'été 1794, et par le retour des prêtres survivants.
    Les déportations vers les îles charentaises reprennent dans le second volume, à la fin de l'année 1795 sous le Directoire. Les persécutions s'étendent cette fois aussi à la Belgique annexée. Les conditions de détention empirent et bientôt les prisonniers sont déportés en Guyane, vers une mort certaine. Ces tragiques années prennent fin avec le coup d'État du 18 brumaire et le Concordat. La seconde moitié de ce volume, 276 pages, recense les 4000 victimes de ses persécutions, leurs noms, âges, lieux de naissance, domiciles et diocèses, et observations sur leur détention pour chaque geôle : Saint-Martin-en-Ré, Rochefort, l'île d'Oléron, la rade de l'île d'Aix, Bordeaux et Blaye. Elle traduit mieux de tout l'aspect tragique de ce drame humain.

    Réimpression de l'édition de 1886
    2 volumes, 476 & 500 pages, 19 x 28

     
    L'auteur : Isidore-Bernabé Manseau, nommé curé de Saint-Martin-en-Ré en 1863, entreprit, en marge de son ministère, d'ériger un monument à la mémoire des prêtres déportés sur les pontons de Rochefort, les prisons flottantes de l'île d'Aix et de l'île Madame. Il en reçut l'approbation de Rome en 1865. Parallèlement il mena des recherches sur ces déportations, qu'ils réunit dans un livre publié en 1886, Les prêtres et religieux déportés sur les côtes et dans les îles de la Charente-Inférieure.
     

     


      Vous aimerez aussi
      Les prêtres réfractaires pendant la Révolution française, l'exemple du Haut-Maine - Thierry TRIMOREAU

      Les prêtres réfractaires pendant la Révolution française, l'exemple du Haut-Maine - Thierry TRIMOREAU

      Une étude universitaire sur un sujet longtemps ignoré par les historiens de la Révolution, le destin et le rôle des prêtres qui refusèrent la Constitution civile du clergé.
      Prix :

      voir le produit
       
      Journal d'exil en Espagne de Sylvestre Dorso, curé de Theix, 1792-1800 - André MOISAN

      Journal d'exil en Espagne de Sylvestre Dorso, curé de Theix, 1792-1800 - André MOISAN

      Témoignage d'un prêtre breton exilé par la Révolution.
      Prix :

      voir le produit
      nouveauté
      en promotion
      coups de coeur

      Site réalisé avec masterboutique, solution de création de boutique en ligne