• ACCUEIL
    • LIVRES
    • OBJETS
    • COLLECTIONS
    • EDITION
    • LIENS
    • ESPACE PRO
    LIVRES
    rechercher
    newsletter
     inscription désinscript.

    Mémoires de Madame la marquise de La Rochejaquelein

    Ces souvenirs authentiques et particulièrement vivants évoquent les grandes heures de l'épopée vendéenne. Mariée en premières noces avec le général de Lescure, le Saint du Poitou, Madame de La Rochejaquelein côtoie tous les héros de la Grande Guerre et rapporte nombre d'anecdotes, véritables pages d'anthologie. Placée au coeur de la guerre par son nom, en contact avec les combattants vendéens, elle écrivit quelques années plus tard les plus poignants des Mémoires.
    Ceux-ci comptent parmi les plus illustres de cette époque. Ils connurent un immense succès et de nombreuses éditions tout au long du XIXe siècle. Parmi celles-ci, l'édition Bourloton de 1889, dite édition du Centenaire, est considérée sans nul doute par les historiens comme la meilleure.

    Réimpression de l'édition de 1889
    516 pages, grand in-8° (19 x 28), relié cartonné
    édition de prestige sur vergé, tirage numéroté
    9 gravures et 2 cartes, oraison funèbre de l'auteur

    Derniers exemplaires

    L'auteur : Marie-Louise-Victoire de Donnissan est née le 25 octobre 1772 à Versailles et y passa toute son enfance. Son père était gentilhomme d'honneur de Monsieur, futur Louis XVIII. Elle épousa, le 27 octobre 1791, son cousin Louis-Marie de Salgues, marquis de Lescure, et assista aux journées d'août 1792. Le couple se réfugia alors dans son château de Clisson, à Boismé (Deux-Sèvres). Emprisonnée comme suspecte avec sa famille à Bressuire, au moment de l'insurrection de mars 1793, la jeune femme fut libérée par Henri de La Rochejaquelein, le 2 mai. Son mari et son père entrèrent aussitôt dans l'état-major vendéen, l'entraînant ainsi dans leurs campagnes militaires. C'est pendant la Virée de Galerne, le 3 novembre 1793, que Lescure mourut de ses blessures reçues à Cholet. Sa veuve survécut au désastre de Savenay, et se cacha jusqu'à son amnistie en janvier 1795. Elle fut cependant inquiétée à plusieurs reprises en 1797 et 1799 et dut s'exiler pour échapper à la mort. De retour en Poitou, en 1800, elle se remaria avec Louis de La Rochejaquelein, frère cadet d'Henri, qui reçut le commandement des armées vendéennes pendant les Cent Jours. La guerre lui prit à nouveau son mari, tombé le 4 juin 1815 au Champ des Mathes, près du Perrier (Vendée).
    Madame de La Rochejaquelein consacra le reste de sa vie à voyager et à rédiger ses Mémoires, devenus les plus célèbres consacrés aux Guerres de Vendée. Elle mourut à Orléans le 15 février 1857.

     

    FRAIS DE PORT GRATUITS
    (pour un envoi en France métropolitaine)

     

    53,00 €
    Indisponible

      Vous aimerez aussi
      Henri de La Rochejaquelein et la Guerre de Vendée, 1772-1794 - Françoise de CHABOT

      Henri de La Rochejaquelein et la Guerre de Vendée, 1772-1794 - Françoise de CHABOT

      La plus célèbre biographie d'Henri de La Rochejaquelein, « L'Achille de la Vendée », généralissime des armées royales à 21 ans.
      Prix : 22,50 €

      voir le produit
      ajouter au panier
       
      Tableau Henri de La Rochejaquelein à la bataille de Cholet - 50 x 59 cm

      Tableau Henri de La Rochejaquelein à la bataille de Cholet - 50 x 59 cm

      Impression sur toile d'artiste vernie de 410 g.
      Prix :

      voir le produit
      nouveauté
      en promotion
      coups de coeur

      Site réalisé avec masterboutique, solution de création de boutique en ligne