• ACCUEIL
    • LIVRES
    • OBJETS
    • COLLECTIONS
    • EDITION
    • LIENS
    • ESPACE PRO
    LIVRES
    rechercher
    newsletter
     inscription désinscript.

    Armes de guerre offensives et défensives - E. VIOLLET-LE-DUC


    Extrait du Dictionnaire raisonné du mobilier français, ces deux volumes développent un inventaire complet et particulièrement détaillé de l'armement et du vêtement militaire, de la période carolingienne jusqu'à la Renaissance. Les recherches de Viollet-le Duc ont révélé des faits bien curieux sur les moeurs de cette époque, notamment que cet armement évolue avec une singulière rapidité entre le XIIIe et le XIVe siècle, évolution à laquelle préside le perfectionnement des armes de guerre, tout comme celui de l'architecture militaire. Ce trait met en valeur la remarquable qualité d'adaptation et d'innovation des combattants de l'époque.
    L'érudition de l'auteur, figure emblématique du renouveau médiéval au XIXe siècle, la qualité et la précision de ses dessins, font de ce dictionnaire un document sans égal sur l'art de la guerre au Moyen Age.


    134 entrées, environ 900 illustrations en noir.
    Réimpression de l'édition de 1874-1875
    2 tomes (tome I, 504 pages ; tome II, 494 pages) en 4 volumes :
    I - vol. 1 : A-C
    I - vol. 2 : D-G
    II - vol. 1 : H-V
    II - vol. 2 : Tactique des armées françaises pendant le Moyen Age


    L'auteur : Né le 27 janvier 1814 à Paris, Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc demeure un grand nom de l'architecture française, connu pour ses étonnantes restaurations de monuments médiévaux. Au début des années 1830, Prosper Mérimé, pionnier de la sauvegarde du patrimoine français, lui demanda, à son retour d'un voyage d'études en Italie, de restaurer l’église de Vézelay. Ce travail marqua le commencement d'une longue série de restaurations, parmi lesquelles : Notre-Dame de Paris, la basilique de Saint-Denis, la cité de Carcassonne, la basilique Saint-Sernin de Toulouse, la cathédrale de Clermont-Ferrand, l’hôtel de ville de Narbonne, les châteaux de Coucy et de Pierrefonds, etc.
    Pendant toute sa carrière, il prit des notes et fit des croquis, non seulement des constructions sur lesquelles il travaillait, mais aussi des édifices d’autres époques, menacés de ruine ou de démolition. Son étude du Moyen Age et de la Renaissance ne s'est pas limitée à l’architecture : il s'intéressa aussi au mobilier, aux vêtements, aux instruments de musique, à l'armement, etc.
    Historien et surtout théoricien de l'architecture, son point de vue sur la restauration est remarquable et s'oppose à la simple conservation : « Restaurer un édifice, ce n'est pas l'entretenir, le réparer, ou le refaire, c'est le rétablir dans un état complet qui peut n'avoir jamais existé à un moment donné. » En application de ces principes, Viollet-le-Duc reste encore aujourd’hui controversé, mais son travail permit de sauver bien des monuments. Il mourut à Lausanne le 17 septembre 1879.

    79,00 €

      Vous aimerez aussi
      La Chevalerie - Léon GAUTIER

      La Chevalerie - Léon GAUTIER

      Histoire de l'institution médiévale à travers la vie du chevalier.
      Prix : 38,00 €

      voir le produit
      ajouter au panier
       
      Histoire d'une forteresse - E. VIOLLET-LE-DUC

      Histoire d'une forteresse - E. VIOLLET-LE-DUC

      Un essai d'architecture militaire du château fort et des techniques de siège.
      Prix : 30,00 €

      voir le produit
      ajouter au panier
      nouveauté
      en promotion
      coups de coeur

      Site réalisé avec masterboutique, solution de création de boutique en ligne